Le paradoxe de la fidélisation des jeunes talents

 

Développer l’employabilité pour fidéliser : l’étonnant paradoxe de la nouvelle génération

La forte exigence intellectuelle des nouveaux talents qui s’exprime par l’objectif d’acquisition de nouvelles compétences, la diversité des missions, le contenu ambitieux et challengeant de leur poste.
La satisfaction globale des jeunes diplômés sur leur premier objectif de carrière (l’acquisition de nouvelles compétences) et sur le contenu de leur poste notamment le travail en équipe.
Des diplômés moins satisfaits sur leurs attentes de perspective internationale, d’un management transparent et honnête et d’un salaire compétitif.
Des jeunes diplômés prêts à quitter leur emploi si leurs attentes primordiales ne sont pas satisfaites et qui passent à l’acte : 43% des jeunes diplômés interrogés ont déjà quitté leur premier emploi.
Des disparités selon les secteurs, les fonctions occupées, la localisation du premier poste mais aussi la nature des études, le sexe et la nationalité.

 

Paradoxe

Paradoxe

Télécharger l’étude :